Logo AFSP

Congrès AFSP 2015 – ST 24 – La 
démocratie 
délibérative 
en
 action :
 forums,
 systèmes,
 média

Le Congrès de l’AFSP (Association française de science politique) 2015 se tiendra à Aix-en-Provence du 22 au 24 juin 2015. Voir le détail dans cet article.

Voir l’appel à communication pour les 66 sections thématiques sur le site de l’AFSP.

 

La 
démocratie 
délibérative 
en
 action :
 forums,
 systèmes,
 média

Section thématique no24

Organisateurs : Charles Girard etBernard Manin

 

Cette section thématique entend engager une réflexion collective sur l’avenir de la démocratie délibérative, en partant tant des perspectives théoriques récemment ouvertes que des efforts de mise en oeuvre pratique actuellement engagés. A partir de la vaste littérature produite sur le sujet en science politique et en philosophie politique (Girard et Le Goff, 2010, Reber, 2011, Sintomer et Talpin 2011), elle prendra pour fil directeur la question des lieux de la délibération publique. Où peut se loger la délibération dans des sociétés de masse marquées par un degré élevé de complexité sociale, l’existence d’institutions représentatives, et la domination de médias de masse sur les structures de la communication publique ? Comment identifier, distinguer et relier les forums formels ou informels,micro‐ ou macro‐, exerçant un pouvoir décisionnel ou une influence diffuse, abritant la confrontation contradictoire des discours politiques ? À quelles contraintes – épistémiques ou d’équité – doivent‐ils être soumis, pour concilier en même temps les exigences de rationalité et d’inclusion formulées par ce modèle normatif ?

On considérera 1) les ressources offertes par l’approche systémique, qui permet de penser une division du travail entre lieux institutionnels ; 2) la possibilité d’une délibération médiatisée, qu’elle passe par les médias de masse ou par les nouveaux médias ; 3) les exigences normatives associées à des arènes distinctes ; et 4) les implications pour ces différents lieux d’une approche de la délibération qui fait droit à la place qu’y tiennent les intérêts particuliers et les rapports de pouvoir. Cette section thématique réunira ainsi des communications en français et en anglais considérant les développements récents et à venir de la théorie délibérative, et s’inscrivant dans un ou plusieurs des axes suivants.

 

1. Approches systémiques de la délibération

Concevoir les institutions d’une démocratie sous forme de « systèmes » opérant une division du travail entre les lieux de l’action politique doit permettre, selon divers auteurs (Dryzek, 2010, Parkinson et Mansbridge, 2012), de rendre plus opératoire le paradigme délibératif. Comment concevoir, évaluer et assurer la complémentarité fonctionnelle entre des « régions » du système assurant des tâches représentatives, reposant sur la négociation ou sur la délibération, voire incarnant des contraintes d’inclusion et de rationalité ?

 

2. Approches médiatiques de la délibération

Si la délibération a longtemps été conçue sous la forme d’une conversation réglée en face‐a‐face au sein d’un petit groupe, ce cadrage interdit de concevoir la régulation délibérative de la communication médiatisée, qui constitue pourtant une part essentielle de la communication publique dans des régimes de masse. La délibération peut‐elle être médiatisée, comme de certaines contributions l’ont récemment suggéré (Manin et Lev‐On, 2006 ; Rousiley, 2012), en considérant tant les médias de masse traditionnels que les nouveaux médias ?

 

3. Approches épistémiques de la délibération

La tension souvent notée entre impératif de rationalité et impératif d’inclusion prend des formes distinctes selon les contextes où elle est à l’oeuvre (Estlund, 2011). Comment concevoir les modalités changeantes de leur articulation ? L’ambition épistémique de la démocratie délibérative peut‐elle justifier des contraintes sur la participation des citoyens sans saper en même temps sa visée égalitaire ?

 

4. Approches conflictuelles de la délibération

L’opposition simpliste entre une perspective délibérative supposée nourrir des ambitions iréniques et une perspective agonistique supposée étrangère à tout dialogue a été largement remise en cause ces dernières années par de nombreux travaux (Mansbridge et al., 2010 ; Fung, 2011 ; Bächtiger, 2011). Mais dès lors qu’on reconnaît la place qu’occupe l’intérêt particulier dans les débats réglés par l’invocation de normes impersonnelles, et qu’on s’efforce de saisir le rôle que joue le pouvoir dans tout affrontement discursif, comment redéfinir les conditions et les lieux de la délibération ?

 

Date limite d’envoi des propositions : 15 octobre 2014

Envoi des propositions par email aux deux responsables de la ST

Charles Girard (Université Paris Sorbonne) : charles.p.girard@gmail.com

Bernard Manin (EHESS/NYU) : bernard.manin@nyu.edu

 

BÄCHTIGER, A., 2011, « Contestatory Deliberation », Paper presented at the Epistemic Democracy Conference, Yale University, 22/10/2011, en ligne : http://www.uio.no/english/research/interfaculty‐research‐areas/democracy/newsand‐

events/events/seminars/2011/papers‐yale‐2011/Yale‐Bachtiger.pdf

DRYZEK J. 2010, Foundations and Frontiers of Delibrative Governance, Oxford, Oxford University Press.

ESTLUND D. 2011, L’autorité de la démocratie. Une perspective philosophique, Paris, Hermann.

FUNG A., 2011, « Délibérer avant la révolution. Vers une éthique de la démocratie délibérative dans un monde injuste », Participations, 1, 2011/1, p. 311‐334.

GIRARD C., LE GOFF A. (dir.), 2010, La Démocratie délibérative. Anthologie de textes fondamentaux, Paris, Hermann.

MANIN B., 2006, « Internet: la main invisible de la délibération », (en collaboration avec Azi Lev‐On), Esprit, p. 195‐212.

MANSBRIDGE, J., et al., 2010, “La place de l’intérêt particulier et le rôle du pouvoir dans la démocratie deliberative”, Raisons politique, 42 (1), p. 47‐82.

PARKINSON J., MANSBRIDGE J. (dir), 2012, Deliberative Systems. Deliberative Democracy at the Large Scale, Cambridge, Cambridge University Press.

REBER B. (dir.), 2011, « Vertus et limites de la démocratie délibérative », Archives de philosophie, 74 (2).

ROUSILEY C. M. M., 2012, Deliberation, the Media and Political Talk, New York, Hampton Press.

SINTOMER Y., TALPIN J. (dir.), 2011, « Démocratie délibérative », Raisons politiques, 42.