Evolution des recrutements CNRS

Financement de la recherche : Rapport du conseil scientifique du CNRS

Le conseil scientifique du CNRS a établi un diagnostic du financement de la rechercher et de l’emploi scientifique en France.

On y apprend notamment que la France se classe en 15ème position pour les dépense intérieure de R&D de l’enseignement supérieur rapportées au PIB en 2011 (20ème position si l’on ne tient compte que des dépenses de l’enseignement supérieur).

Par ailleurs la situation relative tend à se dégrader du fait de la stagnation des financements en France, alors que de nombreux pays voient leurs dépenses de R&D augmenter de manière continue.

Vous trouverez également de nombreuses autres statistiques sur l’emploi des femmes dans la R&D, l’évolution du nombre de personnels au CNRS, l’augmentation des emplois précaires, la diminution des postes au CNRS, les conséquences pour les nouvelles générations, etc.

Vous trouverez le rapport sur le lien suivant.

Voici le message du conseil scientifique :

Chères et chers collègues,

Le Conseil scientifique du CNRS a voulu, avant la fin de son mandat (2010-2014), établir un diagnostic approfondi de l’évolution de l’emploi scientifique en France. Préparée à partir de chiffres irréfutables, son analyse aboutit à des prévisions alarmantes concernant les recrutements des années à venir, et cepour toutes les catégories de personnels : doctorants et post-doctorants, ingénieurs et techniciens, chercheurs et enseignants-chercheurs. On peut légitimement craindre que les réductions des dépenses publiques auxquelles on doit s’attendre ne viennent encore aggraver des perspectives déjà très sombres. Nous vous incitons vivement à prendre connaissance des éléments chiffrés rassemblés par le Conseil scientifique ainsi que du texte qui en fait la synthèse. Ce texte a été adopté à l’unanimité par le CS et la coordination des instances du comité national (C3N). Nous vous invitons également à le faireconnaître et à en discuter largement dans vos laboratoires. L’ensemble est disponible sur le site du secrétariat général du Comité national.

Il est indispensable que nos communautés et tous leurspersonnels réagissent pour que s’arrête la dégradation de l‘emploi scientifique et empêcher à terme la destruction du système de recherche de notre pays. Il faut se donner les moyens d’obtenir un plan pluriannuel pour l’emploi scientifique : la direction du CNRS et les instances du Comité national en ont affirmé ensemble la nécessité dans leur contribution commune aux Assises de l’Enseignement supérieur et de la recherche en novembre 2012.

–        Le texte :

http://www.cnrs.fr/comitenational/doc/recommandations/2014/cs_Crise_de_l_emploi_scientifique_en_France_et_ses_dangers_10%20mars_2014.pdf

–        Les chiffres :

http://www.cnrs.fr/comitenational/doc/recommandations/2014/cs_Financement_de_la_recherche_et_de_l_emploi_analyse_chiffree_du_CS_du_CNRS.pdf

 Bruno Chaudret, Président du Conseil scientifique ; Philippe Büttgen, Président de la Conférence des présidents du Comité national ; Sophie Duchesne, coordinatrice des instances du Comité national (C3N).

Voir les propositions sur l’emploi scientifique du Comité national de la recherche scientifique (2014).