Logo Assemblée nationale

Rapport : La France et ses doctorants

Vous trouverez ci-dessous un avis de la Commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale. Cet avis porte sur « La France et ses doctorants » (p.10-38) et a été rédigé par M. Emeric Bréhier en octobre 2013.

Vous trouverez le document à l’adresse suivante.

Le constat sur le statut du doctorat en France et la place des docteurs est relativement peu surprenant.

L’ « état » du doctorat est […] préoccupant, et ce d’autant plus que nos choix collectifs à l’égard du positionnement de ce diplôme sont susceptibles de freiner notre effort de recherche, ainsi que la modernisation et la diversification de nos fonctions publiques (p. 10).

[…] pour les thèses en sciences humaines et sociales (SHS), la situation est différente de la situation moyenne, c’est-à-dire qu’elle est médiocre. En effet, selon le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, 35 % ont un financement, 35 % des thésards sont salariés et 30 % n’ont pas de financement identifié (p. 16-17).

Alors que nos partenaires placent le doctorat ou le PhD au sommet de l’échelle des qualifications et peuvent l’exiger pour occuper les postes les plus élevés des grandes administrations et entreprises, la France se singularise par le fait qu’elle ne valorise pas ce diplôme (p. 18).

Le rapporteur propose ensuite des pistes de réflexions qui, si elles peuvent être contestées (par exemple la volonté de « normer » le diplôme, p. 28-30), n’en ont pas moins le mérite d’ouvrir le débat.

Bonne lecture