Archives du mot-clé modernité

Capture d’écran 2014-11-06 à 9.19.41 AM

Journée d’étude – Nationalisme, libéralisme et post-modernité : Raymond Aron et la défense de la liberté

Argumentaire

Journée d’étude organisée par le Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Université de Bretagne occidentale, Brest).

L’œuvre de Raymond Aron (1905-1983) s’est élaborée, au long du XXe siècle, au carrefour de la philosophie, de la sociologie, et de l’histoire des relations internationales. Le colloque visera d’abord à établir comment Aron a élaboré une critique des idéologies qui, entre les deux guerres, ont été à la fois causes et conséquences  du basculement du monde, puis comment il a pensé la place des nations dans cette mutation. La réflexion portera ensuite sur le rôle des diverses formes d’identité dans la pensée d’Aron, en donnant à cet égard toute son importance au parallèle qu’il a établi entre identité bretonne et identité juive, avant d’en arriver au rapport d’Aron et du catholicisme. Le dernier thème portera sur son souci d’aboutir à une pratique tant stratégique que politique pour le libéralisme conservateur : école dont l’une des racines est irlandaise, puisque, de l’aveu d’Aron, elle est largement fille de Burke.

Programme

Version PDF du programme

9h : Accueil

9h30 : Introduction, Fabrice Bouthillon, Professeur des Universités, UBO, Raymond Aron et le basculement du monde

10h : Daniel Steinmetz-Jenkins, PhD student at Columbia University, New York, chargé de cours à Sciences Po, campus euro-américain de Reims, Raymond Aron et la critique des idéologies

10h30 : Or Rosenboim, PhD student in Politics and International Studies at Queens’College, University of Cambridge, L’État-nation face à la mondialisation des relations internationales : la genèse de la théorie des RI de Raymond Aron dans les années 40

Ce qui ne bascule pas

14h : Giulio De Ligio, docteur de recherche en histoire de la pensée politique de l’Université de Bologne, Nation, judéité et celtitude : les identités dans la pensée de Raymond Aron

14h30 : Olivier Dard, Professeur des Universités, Paris-Sorbonne (Paris IV), Raymond Aron et la question algérienne

14h30 : Pierre Manent, Directeur d’études, EHESS, Aron et le catholicisme

15h30 : Questions

Que faire ?

16h15 : Joël Mouric, chercheur associé au CRBC, UBO, Aron et Delbrück : deux libéraux conservateurs en quête d’une stratégie modérée

16h45 : Dr Matthias Oppermann, Universität Potsdam, Historisches Institut, Une racine irlandaise ? Aron et Burke

17h15 : Pascal David, Professeur des Universités, UBO, Conclusion

Entrée libre.